STRUCTURE ORGANIQUE DE L'APN
Mardi, 13 Mars 2012 20:38

STRUCTURE ORGANIQUE DE L'APN

A la tête de l’Autorité Portuaire Nationale, on  retrouve une Direction Générale qui coiffe huit (8) directions spécialisées :

- La Direction Administrative veille à I'application du règlement et à L'harmonisation des rapports entre I'institution et son personnel.

- La Direction Financière prépare les projets de budget de fonctionnement et assure le financement des activités de l’APN.

- La Direction Technique apporte I'appui  technique nécessaire à I'aménagement et à l'entretien des ports.

- La Direction de I'Exploitation fournit les services proprement portuaires : accueil des navires, embarquement, débarquement, entreposage et livraison de la cargaison.


- La Direction de l’Entretien des Equipements de Manutention (DEEM) veille au bon entretien des engins de manutention du port international de Port-au-Prince.

- La Direction de Cabotage assure l'administration et l'opération des ports de cabotage de la République.

- La Direction de la Sécurité veille à la sécurité des personnes, des biens et de la cargaison dans l’aire du wharf principal de Port-au-Prince, et fournit son assistance en la matière aux ports de cabotage.

- La Direction du Port du Cap-Haïtien a la charge du port international du Cap-Haïtien et veille à fournir les services de marina et d’accueil de navires et de passagers, veille aussi aux opérations de manutention et d'entreposage et à la sécurité de la cargaison, des installations et de l’équipement.


Le Directeur Général est assisté :

  • d’un Cabinet Technique
  • d’un Secrétariat Exécutif
  • d’un Conseil Juridique
  • d’un  Contrôleur Général
  • d'une Unité de Planification

- d’un personnel diversifié d’environ 500 employés en poste à Port-au-Prince, au Cap-Haïtien et aux ports de cabotage (UPC) et qui répond aux besoins des divers secteurs d’activités de l’APN.

Le Contrôleur Général fait office d’auditeur interne de l’APN. Il veille à l’exécution des plans de financement des projets, et contrôle l’opportunité et l’exécution des dépenses.